1.3

Innover pour le secteur
aéronautique

Météo-France, prestataire exclusif de services pour l’espace aérien français

Prestataire certifié et désigné par l’administration au titre du «Ciel unique européen» (CUE), Météo-France est chargé de rendre le service météorologique à la navigation aérienne dans l’espace aérien français.

Le 1e décembre 2016, à l’expiration du 2 certificat, la Direction de la sécurité de l’Aviation civile (DSAC), autorité nationale de surveillance pour les prestataires de services de navigation aérienne, a renouvelé la certification de Météo-France pour une durée illimitée, ce qui est une première.

Cette décision, désormais autorisée par la réglementation européenne, a été motivée par le niveau de maturité atteint par Météo-France dans les services qu’il fournit à la navigation aérienne. La DSAC a indiqué aussi avoir une bonne confiance dans la conformité continue de l’établissement et dans sa capacité à corriger tout écart qu’elle pourrait relever dans les années à venir.

Ce nouveau certificat permet à l’établissement de conserver son statut, pour l’espace aérien français, de prestataire exclusif de services météorologiques de navigation aérienne, tel que défini dans l’arrêté de désignation du 20 décembre 2011.

Une nouvelle carte de prévision pour les compagnies aériennes

Exemple de carte TEMSI EUROC.
Exemple de carte TEMSI EUROC. © Météo-France

Depuis plus de vingt ans, Météo-France produit régulièrement une carte du temps significatif pour l'aéronautique couvrant l'Europe. Réalisée à la demande des compagnies aériennes pour leurs vols courts et moyens courriers, la carte TEMSI EUROC est élaborée toutes les 3 heures.

Elle indique la prévision à quatre heures d'échéance de tous les phénomènes significatifs pour l'aéronautique, tels que les zones givrantes, les orages et les zones de turbulence, mais aussi d'autres paramètres utiles à la préparation des vols comme les fronts, la nébulosité, la visibilité, les courants-jets et la position de l'isotherme 0 °C.

Pour mieux couvrir encore le réseau des vols moyens courriers, Météo-France, à la demande des compagnies, a étendu significativement le périmètre de la carte, qui inclut, depuis juillet 2016, le Proche-Orient.

Des données accessibles sur tablettes pour les pilotes d’Air France

Tablette
De nouvelles données météorologiques sur les tablettes des pilotes d'Air France avec le système eWAS. © GTD

En juin 2016, Air France a lancé un appel d'offres pour équiper ses pilotes d'un système d'informations aéronautiques et intégrant des données météorologiques de différentes origines. L’appel d’offres a été remporté par la société GTD, avec son système eWAS mis au point avec les données de Météo-France. Les 4 000 pilotes d'Air France peuvent désormais accéder depuis leurs tablettes à des informations de Météo-France (détection et évolution des cellules convectives, zones de givrage et de turbulence sur le globe) qui complètent les informations météorologiques réglementaires. Pour couvrir ces besoins, le Centre de météorologie spatiale de Météo-France a étendu sa production de détection des cellules convectives à évolution rapide (RDT, Rapid Developing Thunderstorm) sur l'ensemble du globe au cours de l'année 2016. Les données foudres de Météorage (filiale de Météo-France) sont aussi proposées.

Les prévisionnistes aéronautiques sensibilisés à l’environnement des pilotes

Prévisionnistes sensibilisés

En septembre 2016, une première journée de sensibilisation des prévisionnistes aéronautiques à l'environnement des pilotes a été organisée à la Météopole, à Toulouse. Cette action sera reconduite, pendant trois ans minimum, dans chaque direction en métropole et outre-mer, afin de toucher les 350 prévisionnistes aéronautiques de l’établissement. Au cours de cette journée, les fédérations de pilotes ont présenté leurs disciplines et échangé sur les évolutions des services de Météo-France, comme par exemple AÉROWEB.

Un réseau de lidars pour le suivi des cendres volcaniques

Lidar aérosol installé à Aléria en Corse
Lidar aérosol installé à Aléria en Corse. © Météo-France

L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll avait désorganisé la navigation aérienne dans le ciel européen en 2010. Afin d'améliorer la gestion de l'espace aérien sur le territoire en cas d'éruption volcanique, Météo-France s'est doté en 2016 d'un réseau de lidars aérosols, le premier à être opérationnel en Europe. Ils permettront de localiser et caractériser le nuage de cendres volcaniques et de mieux prévoir son déplacement.

Les lidars sont installés à Aléria (Haute-Corse), Brest (Finistère), Lille (Nord), Momuy (Landes) et Trappes (Yvelines). Un lidar mobile, implanté à Toulouse, pourra en outre être déplacé en cas de crise volcanique, à la demande des équipes du Volcanic Ash Advisory Center (VAAC) de Toulouse.

Découvrez les autres chapitres de la partie